Litige voyage, comment s’y prendre ?

Les gens partent en vacances pour oublier le quotidien et pour se ressourcer. Mais à cause d’une mauvaise prestation, les vacances peuvent finir au tribunal. Actuellement, on remarque que les litiges en matière de mauvaise exécution de prestations de voyage se font de plus en plus nombreux. Généralement cette insatisfaction des clients est due à un dysfonctionnement dans l’organisation du service. En effet, lors d’un circuit, le client achète tout sur Internet et conclut un contrat avec uniquement une agence de voyage, seulement, pour pouvoir exécuter cette prestation, l’agence de voyages doit s’associer avec d’autres compagnies (transport, hébergement et guide), et c’est souvent l’exécution de ces « seconds contrats » qui posent problème. Face à cette situation, réclamer ses droits est nécessaire, mais de quelle façon s’y prendre ?

Bien préparer le litige

Une mauvaise prestation se fait remarquer dès le début du voyage. Habituellement ça commence par un vol annulé, retardé ou des bagages disparus. Pour éviter de ne pas se souvenir de la date et de l’heure exacte des faits, il est nécessaire de tenir un carnet de voyage afin de prendre note de tout ce qui pourrait intéresser le litige. Il est également conseillé de prendre des photos pour appuyer les preuves. On remarque très souvent des clients qui se sont plaints de la mauvaise prestation qu’ils ont reçu de leur agence de voyage, mais par manque de preuve, très peu arrivent jusqu’au bout de leur contentieux. C’est pour cela qu’il est toujours conseillé, en cas de réservation d’un voyage avec forfait de tenir un document sur lequel on pourra noter les éventuelles maladresses de l’agence. Rappelons qu’une prestation en soi est un contrat qui a été signé par les deux parties. Chacune des parties a des droits et des obligations envers l’autre, des obligations qui nécessairement doivent répondre aux conditions posées par le Code du tourisme. Le non-respect de la réglementation en vigueur emporte nullité du contrat.

Comment le régler ?

Pour régler un différend, il faut s’y prendre au plus tard deux jours après le retour du voyage. Il faut commencer par passer au bureau de la compagnie prestataire avec les preuves précédemment récolté et demander réparation auprès de cette dernière. En cas de silence de là par le la compagnie de voyage, il est fortement recommandé de faire appel à conciliateur juridique (Pour cela, il faut s’adresser à la mairie). Cette personne devra intervenir pour que la compagnie réponde aux demandes de dédommagement. Si la réponse est positive, le litige s’arrête là, sinon le client devra faire appel au médiateur tourisme voyage. Il peut cependant arriver que le pays de provenance du client ne soit pas adhérent la charte instituant le médiateur de voyage (dans ce cas, de dernier ne pourra pas agir), il faudra dès lors saisir le tribunal le plus proche pour demander aux juges de la cour de condamner l’agence. Pour que la requête soit recevable auprès du tribunal, la victime doit prouver que les voies de recours gracieuses (réclamation auprès du prestataire, conciliateur) ont toutes été épuisées, mais qu’il n’a jamais obtenu satisfaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *